Ronald Sannino

All posts tagged rives de saône

Lyon, rives de Saône

Lyon, la Saône

Pour qu’une ville soit exemplaire, équilibrée, à échelle humaine, elle doit être solidaire et durable.

La ville durable et solidaire, c’est ne pas privilégier un axe de développement au détriment d’un autre.

C’est l’image de la ville que nous aimons tous, celle où nos enfants se sentiront bien dans toutes les étapes de leur vie. Grandir, faire ses études, s’épanouir durant sa vie professionnelle, et à leur tour fonder une famillle, dans un environnement qui saura répondre à leur besoins.

Ces dernières années, sous l’impulsion de Gérard Collomb et de ses équipes, Lyon a démontré une exemplarité dans la construction d’une Cité humaine et solidaire. Une ville faite pour ses habitants, une ville « facile » et  agréable, proche de ceux qui y vivent et la composent. Les années 60 et 70 avaient laissé de côté une partie de ces principes, développant, notamment, des lieux et des espaces publics « inconfortables ». Une page s’est tournée pour le mieux vivre du plus grand nombre.

Lyon a souvent montré l’exemple.

Sur le champ de l’économie par exemple, la coopérative, forme d’entreprise où les salariés sont tous des partenaires, est née à Lyon au 19e siècle. Elle est aujourd’hui en plein essor. Nous en avons de beaux exemples sur notre territoire. Ce type d’entreprises se conjugue bien avec une vision durable et solidaire de la ville, en mettant en avant l’égalité, tout en restant réaliste et compétitive sur les marchés.

Sur le champ des projets urbains également, les réalisations et les projets lyonnais dessinent et installent un cadre de vie agréable. C’est le cas hier des berges du Rhône et aujourd’hui et demain des Rives de Saône. C’est le cas aussi des aménagements dans le 9ème arrondissement ; je pense à ceux liés au pont Schuman et au parc du vallon,  qui seront révélés dans quelques mois.

Je pense aussi à la mutation profonde de la Part-Dieu qui se transformera en relevant un double défi :

-          être un pôle économique de premier ordre en Europe capable d’accueillir des entreprises et des salariés, durablement ou seulement de passage, de manière efficace et attractive ;
-          être un lieu de vie agréable et apaisé proposant un cadre de vie épanouissant pour ses habitants, les enfant, les aînés.

Je pense enfin à notre agglomération qui a su développer des compétences manifestes en termes de solidarité et durabilité. De manière pro-active, notre Métropole applique le principe de solidarité en matière de coopération internationale, en soutenant des villes partenaires et défavorisées comme Ouagadougou (Burkina Faso) sur la base, entre autres, de transferts de connaissances sur les questions de durabilité de la ville.

À ce titre, je vous conseille la lecture de deux articles parus dans M3, la revue du Grand Lyon sur la société urbaine et action publique. Un entretien avec Michel Serres intitulé «  Actualité du contrat naturel » dans le hors-série « penser les mutations » , ainsi que «  modéliser pour gérer la ville durable » dans le numéro 5 printemps-été 2013.

Bonne lecture !